Que proposent les nouvelles technologies pour vaincre le bégaiement ?

Le 22 octobre de chaque année se célèbre la journée mondiale du bégaiement. Ce trouble de la communication touche pratiquement 1% de la population mondiale. En France, il s’agit de 650000 personnes qui seraient atteintes par ce mal. Les manifestations du bégaiement ne varient pas d’une langue à une autre. Il est donc possible de parler du bégaiement sans se soucier de l’approche culturelle ou ethnique. Les causes et traitements du bégaiement sont difficiles à cerner et varient généralement d’une personne bègue à une autre. Dans ce cadre, nous aborderons dans cet article l’apport des nouvelles technologies au traitement du bégaiement.

En savoir plus sur le bégaiement : causes et symptômes

Le bégaiement se définit généralement comme un trouble de la communication se caractérisant par la répétition involontaire de plusieurs syllabes ou de sons. Ce trouble se présente également sous la forme de blocages lors de la communication orale. Le bégaiement est plus fréquent à l’enfance. Toutefois, il peut survenir également chez l’adulte suite à un choc émotionnel.

Quelques hypothèses de causes

Il est encore difficile de trouver une cause certaine au problème du bégaiement. Toutefois, il existe plusieurs hypothèses sur les origines probables de ce trouble. Parmi ces causes, on peut retrouver :

  • L’hérédité : les cas de bègues ayant un parent aussi atteint du bégaiement sont légion. Le caractère génétique est pris donc en ligne de compte parmi les causes du bégaiement
  • Le facteur neurologique : une activité anormale dans l’hémisphère gauche des cerveaux de plusieurs personnes bègues a été observée par des scientifiques. Même si ce dysfonctionnement ne connait pas encore une explication certaine, des équipes de chercheurs continuent les recherches dans ce sens.
  • Le choc émotionnel : une émotion forte est susceptible d’engendrer les troubles du bégaiement. En effet, le décès d’un proche, un accident de la route, ou encore un traumatisme sont autant de raisons qui peuvent constituer un choc émotionnel.

Quelques symptômes

Le bégaiement se manifeste différemment d’une personne à une autre. Ainsi, une personne bègue peut présenter une ou plusieurs des caractéristiques ci-après :

  • Blocage sur certains mots ;
  • Répétition involontaire de syllabes ;
  • Déformation du visage ;
  • Grimaces ; etc…

Quelques applications pour traiter le bégaiement

Les applications traitant du bégaiement ne sont pas légion, mais elles existent quand même. La principale technologie qui est la plus utilisée pour traiter le bégaiement est le retour auditif retardéDelayed Auditory Feedback ou DAF. Il s’agit d’un système qui vous permet de vous entendre parler avec un léger décalage. Plusieurs orthophonistes ont reconnu les mérites de cette thérapie lorsqu’elle est pratiquée régulièrement.

Pour pratiquer cette thérapie, deux applications ont été sélectionnées pour vous, compte tenu de leur poids (assez léger) et de la facilité de prise en main. Il s’agit de :

  • Delayed Auditory Feedback;
  • Stuttering Therapy DAF.

Ces deux applications sont disponibles sur le Play Store. Vous pouvez également retrouver d’autres applications similaires reposant sur le même principe.

L’utilisation de ces applications demande de disposer d’un Smartphone et d’oreillettes. Une fois votre oreillette branchée, vous n’aurez plus qu’à lancer l’application. Un réglage du délai de retard de l’audition vous sera demandé.

Aussi, il faut noter que la seconde application dispose de deux fonctions supplémentaires à savoir : le miroir et le métronome. Il s’agit d’outils que vous pourrez utiliser pour entraîner votre élocution en toute relaxation.

La technologie du retour auditif n’est pas que disponible sur les Smartphones. Il existe en effet des dispositifs auditifs munis de cette technologie et permettant aux personnes bègues d’améliorer leur fluidité en public. La marque la plus récurrente pour ce type d’appareil se trouve être le SpeechEasy. Toutefois, il faut mettre à son passif le prix qui est de l’ordre de 4500€. Pas forcément réjouissant, mais d’une grande aide pour quelques utilisateurs.

Les autres traitements pour soigner le bégaiement

S’il y a bel et bien une chose sur laquelle on peut s’entendre, c’est qu’il n’existe aucun traitement reconnu efficace à 100% face au bégaiement. L’efficacité d’un traitement varie de manière significative d’une personne à une autre. Sur ce, il convient de mentionner les approches de traitement les plus récurrentes :

Les médicaments

L’industrie pharmaceutique a certes fait de réelles avancées, mais les solutions médicamenteuses face au bégaiement demeurent encore rarissimes. Ainsi, les quelques lueurs d’espoir qui sont apparues suite aux essais de médicaments tels que le Pagoclone ont vite disparu.

En effet, la plupart des médicaments essayés dans le traitement du bégaiement génèrent des réactions qui varient fortement d’un individu à un autre. En prenant en considération les effets secondaires que de tels médicaments peuvent engendrer, votre médecin pourra vous prescrire certains produits à l’efficacité limitée.

Le suivi par un orthophoniste

Dès que vous vous apercevez que votre enfant présente des symptômes de bégaiement, il est fortement recommandé de l’emmener consulter un orthophoniste. Il s’agit d’un spécialiste du traitement des troubles de la communication. Les retours d’expérience prouvent que le traitement effectué par un orthophoniste est d’autant plus efficace lorsque le bègue se trouve encore en bas âge.

Pour le traitement du bégaiement, l’orthophoniste fait le plus souvent recours à des exercices respiratoires, des exercices bucco-faciaux, ou encore à des thérapies de groupe. Le recours à un psychologue peut-être une alternative dans certains cas.

Les autres traitements

Vous pouvez rencontrer plusieurs remèdes de grand-mère portant sur le bégaiement. La plupart de ces remèdes sont basés sur des exercices de relaxation et d’élocution. Aussi, l’hypnose est également une alternative prônée par plusieurs praticiens afin de submerger le bégaiement. Toutefois, il est essentiel de souligner que l’efficacité d’un traitement varie fortement d’un individu à un autre.

Conclusion :

Le bégaiement fait partie de ces troubles pour lesquelles la médecine continue toujours de chercher le remède idéal. En attendant qu’un traitement formel et universel finisse par faire son apparition un beau jour, l’on ne peut que se contenter des solutions intermédiaires abordées dans cet article. Les conséquences de ce trouble pouvant aller dans des cas extrêmes à la dépression ou même au suicide, il est  utile de s’intégrer dans une communauté avec laquelle vous pourrez partager votre vécu. L’Association Parole Bégaiement fait partie des organismes venant en aide aux personnes bègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *